AGIPI organisait hier, dans les locaux de la bourse de Paris, son grand Prix pour un Monde Durable. Il fallait être sur place pour apprécier en direct l’humour « temps réel » de David ABIKER. Mais pour ceux qui n’ont pas eu la chance de participer, voici une petite synthèse des startups qui ont concourru pour le grand prix pour un Monde Durable. 5 projets qui gagnent à être connus !

Détection précoce des maladies

Poly-Dtech travaille avec des nanoparticules ultra-fluorescentes pour développer et produire de nouveaux tests de diagnostics. L’objectif est de détecter les maladies le plus tôt possible afin d’améliorer les traitements et offrir plus de chance aux patients.

Cela ne rappelle pas forcément de bons souvenirs aux personnes ayant subi des tests PCR (c’est à dire concrètement la plupart d’entre nous…) mais le principe peut être appliqué pour bien d’autres maladies rappelle Joan GOETZ.

Des robots pour protéger la mer

Du côté de IADYS, c’est de la protection de l’environnement marin qu’il s’agit. Les robots conçus par l’équipe de Nicolas CARLESI sont équipés en Intelligence Artificielle pour être autonomes dans la collecte des déchets plastiques ou des hydrocarbures dégradant les milieux marins. Maud FONTENOY nous rappelle d’ailleurs que, d’après les chiffres du WWF, nous ingérons chaque semaine 5 grammes de plastique insidieusement disséminés dans nos aliments, soit l’équivalent d’une carte de crédit !

Sans doute pas mal de sociétés sur ce créneau mais les océans sont immenses et il va falloir beaucoup de robots intelligents pour les remettre en état !

Stockage liquide de l’hydrogène

L’hydrogène semble être une piste intéressante pour décarboner la mobilité mais ce produit gazeux n’est pas le plus simple à transporter. Avec Hysilabs, Pierre-Emmanuel CASANOVA propose de le stocker dans un nouveau vecteur liquide : Hydrosil. Son pari est de pouvoir réutiliser partie des installations existantes, proposant déjà des carburants sous forme liquide. Plutôt que de devoir tout changer pour passer à la fourniture de gaz.

Recyclage des peintures

Avec CIRCOULEUR, Maïlys GRAU s’attaque au recyclage des peintures. Des millions de litre de peinture non utilisés sont brulés chaque année en France. En organisant une filière de recyclage et en mobilisant des salariés en insertion, la démarche coche plusieurs cases en matière de RSE et développement durable. En plus, la plupart des solvants présents dans les peintures neuves et dangereux pour la santé disparaissent lors de ce recyclage : une meilleure qualité de l’air donc !

Drive zéro déchet

Salomé et Pierre GREAUD proposent un drive dans lequel tous les produits sont conditionnés dans des contenants réutilisables : bocaux ou bouteilles en verre, sacs en toile… Le DRIVE TOUT NU devient ainsi le premier drive proposant une consommation zéro déchet. De plus les produits proposés sont sélectionnés dans une logique de circuit court.

Et chez vous ?

Le vote organisé en ligne en cours de soirée a mis HYSLABS et son hydrogène liquide sur la première marche du podium. Certes, nous ne travaillez peut-être pas dans une organisation aussi directement impliquée dans l’évolution vers un monde durable. Mais n’oubliez pas que le diagnostic interactif proposé par DIAG26000 peut vous aider à faire aussi évoluer votre structure, quelle que soit sa raison d’être !

Pin It on Pinterest